La capsaïcine

Si vous avez déjà mangé un plat chargé en piment fort, vous avez sûrement senti votre bouche s’enflammer. Cette sensation, c’est l’effet de la capsaïcine.

La capsaïcine est le composant actif des piments forts. La plante du piment désire que son fruit soit à maturité lorsque ses graines sont dispersées. Elle charge donc son fruit de capsaïcine pour éviter qu’il ne soit mangé trop vite. Les animaux le sentent et évitent d’y toucher. Lorsque le fruit arrive à maturité, son goût devient légèrement plus doux et sucré, et il tombe par terre où ses graines pourront germer tranquillement. C’est le moment que les oiseaux (immunisés à la capsaïcine) choisissent pour les manger et disperser ensuite les graines sur une plus grande distance.

Ainsi, sachant que le rôle de la capsaïcine est d’éviter la prédation et que le seul animal immunisé est l’oiseau, une question demeure : pourquoi l’humain s’en régale-t-il?

Il semble que ce composant actif stimule chez nous une poussée d’adrénaline, suivie d’une agréable dose d’endorphines. La raison en est simple : la capsaïcine, pour nous décourager de manger le piment, transmet à notre système nerveux une sensation de panique et de douleur. L’idée est de nous décourager manger ce fruit à nouveau. C’était sans compter sur l’étrangeté de l’être humain! Notre système nerveux étant une machine particulièrement bien conçue, la douleur causée par la capsaïcine est suivie d’une vague d’endorphines, libérées en guise d’antidouleur, comme un système d’extinction d’incendie intégré.

L’homme moderne apprécie depuis longtemps les sensations fortes, de là l’engouement pour certaines épices. Notamment, c’est la popularité du poivre noir au 15e siècle (ainsi que son prix élevé) qui a entraîné les explorations ayant mené à la découverte de l’Amérique, où les Européens ont découvert l’existence des piments forts.

Pour conclure, la brûlure due à la capsaïcine est sans danger et n’est qu’une réaction nerveuse sans réelles conséquences sur les muqueuses de la bouche ou sur la peau. Il est cependant important de noter qu’elle augmente la production d’acide gastrique, et est donc déconseillée aux personnes à l’estomac fragile.

(Si ce texte vous a plu, abonnez-vous à notre bulletin de nouvelles pour être notifié des prochaines publications!)

Vincent Grégoire